Amérique du Sud

Portail brésilien offre coaching pour journalistes

Image CC Esther Vargas.

Entre 2012 et 2015, au moins 1 084 journalistes de plus de 50 médias brésiliens ont été licenciés. Pourtant, 372 formations en journalisme continuent à décerner 48 000 diplômes chaque année, selon le ministère brésilien de l’Éducation/MEC. Des diplômes qui ne sont pas toujours en adéquation avec les besoins d’un marché fragmenté et sinistré.

C’est dans ce contexte qui s’est formé un portail de coaching pour les journalistes et étudiants en journalisme, Brio Hunter. Selon l’un de ses fondateurs, Breno Costa, l’objectif est de combler les lacunes de l’enseignement universitaire et de valoriser les compétences des journalistes. Le service, ouvert en septembre 2016, propose trois offres en fonction des besoins : « journaliste stagiaire » (R$25/mois), « journaliste professionnel » (R$79/mois) et « journaliste à la « chasse » d’un emploi » (hunter, R$299/mois).

Une fois abonné, le journaliste passe par une phase d’évaluation, pendant laquelle ses compétences sont testées, pour ensuite établir un plan de travail en fonction de ses besoins. Tous les contenus — leçons vidéo, manuels, etc.  — sont disponibles pendant un an, et l’abonné peut progresser à son rythme. Enfin commence la phase de « chasse » pendant laquelle le portail aide les journalistes à trouver un emploi selon ses capacités.

Le contenu est divisé en trois parties : la pré-production (organisation générale, conseils pratiques, établissement d’un calendrier des sources…), la production (sources, interviews, collecte de données…) et la post-production (programmation, site web, marketing numérique, esprit d’entreprise…). En parallèle, l’abonné assiste à des réunions virtuelles avec l’équipe de Brio Hunter, qui assiste le développement de son projet personnel et lui indique de possibles offres d’emploi.

Brio Hunter ne vise pas à remplacer l’enseignement universitaire, mais le prolonge, en proposant de renforcer ses compétences journalistiques avec l’aide d’anciens de la profession. Costa souligne également qu’il ne peut pas promettre qu’un journaliste inscrit à Brio Hunter trouvera un emploi.

Hunter est un nouveau bras de Brio Media, qui avait émergé comme un média spécialisé dans le longform, avec une organisation et modèle économique innovants. Tout journaliste brésilien pouvait proposer un article aux éditeurs de Brio, qui ne sélectionnaient qu’une proposition par mois, et s’engageaient à suivre sa réalisation de manière très active. Lesdits articles étaient vendus à l’unité, le lecteur ayant accès à un extrait avant l’achat.

Après quelques mois de fonctionnement, les fondateurs de Brio ont admis que leur modèle économique ne fonctionnait pas, mais ont continué à développer leurs idées. C’est après cette expérience que l’équipe a compris la nécessité de valoriser les professionnels du métier, et décidé de créer Brio Hunter.

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *