Amérique du Nord Europe

Vice poursuit son expansion en France

L’annonce a été faite vendredi 11 mars. Les Nouvelles Editions Indépendantes (LNEI), groupe de presse détenu par Matthieu Pigasse, a pris une participation dans la filiale française de Vice Média, le groupe américain connu pour ses productions vidéos et son traitement décalé de l’information. Une étape de plus dans le développement de Vice France.

« Vice France devient une joint-venture entre Vice Media et LNEI (…) afin d’étendre la présence de Vice en ligne, sur mobile et en télévision ». L’objectif est clair: « permettre à Vice France de poursuivre son développement, en accroissant de manière significative ses capacités de production vidéo et éditoriales, afin de produire toujours plus de contenu à destination de la jeunesse française », ont déclaré Matthieu Pigasse et Shane Smith, le fondateur de Vice Media. La part de Vice France acquise par LNEI est « minoritaire mais significative », selon M. Pigasse, qui n’a pas dévoilé le montant de l’opération.

C’est donc une nouvelle étape dans le développement de Vice France. Le groupe américain avait déjà mis un coup d’accélérateur à son activité française en octobre 2014, en lançant Vice News, puis en s’associant avec France 4 pour la production de documentaires et des émissions « Grand Central » et « Le Point quotidien ». Selon Le Monde, cette nouvelle alliance va entraîner des échanges de contenus entre les sites de Vice France, des Inrockuptibles et de Radio Nova, les deux derniers appartenant déjà au groupe de presse du banquier d’affaires.

Cette collaboration concernera aussi les offres commerciales et le marketing.  « Les marques resteront indépendantes et séparées » a assuré M. Pigasse, ajoutant que son ambition était de « devenir le premier groupe de médias alternatif à destination des “millenials” (ceux qui avaient vingt ans ou moins en 2000) ». Ce positionnement alternatif, c’est justement un point que LNEI et Vice ont en commun.

Mais le groupe américain ne s’arrête pas la. Se voulant le « groupe média de la génération Y » mélangeant actualité, lifestyle, culture et contenus de marque, Vice pense maintenant à développer son offre multimédia en lançant sa propre chaîne télévisée en France. Elle contiendrait 50 % de contenus français, et le reste proviendrait de l’international. Il y aurait en effet d’autres chaînes où piocher, le groupe n’en étant pas à son premier coup d’essai.

En début d’année, il a lancé sa chaîne télévisée Viceland aux États-Unis. Au Canada, une chaîne sera bientôt lancée en partenariat avec Roger Communications, le plus gros opérateur de câble du pays. Le 9 mars, Vice a annoncé son partenariat avec Sky pour une chaîne au Royaume-Uni et en Irlande. La première des douze chaînes que le groupe veut ouvrir en Europe d’ici un an et demi.

Ce développement en France est lui même une étape pour un développement plus global encore. « Nous voulons développer nos capacités de production en France. Pas seulement pour produire des contenus pour le public français, mais aussi pour les amener au monde », a expliqué Shane Smith. Vice France est notamment un relais pour le développement du groupe en Afrique francophone.

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *