Amérique du Nord

Quartz, l’application qui informe par messages

IMG_0388 (2)Quartz, c’est une publication web qui traite principalement d’économie. Depuis le jeudi 11 février, c’est aussi une application mobile disponible en anglais sur iPhone, qui permet de s’informer par le biais de messages. Un concept qui s’inscrit dans la tendance du renouvellement de l’offre de beaucoup de titres de presse.

L’idée est originale : proposer aux utilisateurs les gros titres de l’actualité dans une interface qui prend la forme d’une application de messagerie instantanée. Le fonctionnement, lui, est très simple : chaque bulle contient une bribe d’information, et on passe de l’une à l’autre comme on passerait d’un message à un autre. Ces messages sont préalablement rédigés par des journalistes, les mêmes qui rédigent la newsletter pour le site internet. Le lecteur peut ensuite décider d’en savoir plus ou de passer à l’information suivante, certaines bulles contenant un lien vers les articles originaux.

Comme dans une vraie conversation, des GIF et des emojis apparaissent, afin d’aller plus loin ou d’illustrer l’information. L’interface est épurée, le ton est décontracté. La page principale est le lieu de la « conversation ». En glissant sur la gauche, une autre page apparaît et permet d’activer ou désactiver les notifications, avec des paliers d’importance. Cette page présente aussi un complément de l’application, disponible sur l’Apple Watch et qui informe de l’état des marchés financiers avec des emojis.

IMG_0389 (2)

Au lancement de l’application, Zach Seward, chef de produit, déclarait : « c’est une conversation sur l’actualité, un peu comme des SMS. Nous vous envoyons des messages, des photos, des GIF, et des liens, et vous pouvez répondre lorsque vous êtes intéressés pour en apprendre plus sur un sujet. Chaque session dure quelques minutes, c’est donc parfait pour le train, l’ascenseur […] quand vous avez un moment de libre pour rattraper votre retard sur l’actualité. »

L’information à toute vitesse

S’informer et informer rapidement, c’est à la mode. Beaucoup de titres de presse ont essayé de s’adapter aux besoins des utilisateurs sur mobile, avec une information instantanée et lisible rapidement. L’application de BuzzFeed, par exemple, fournit délibérément un nombre limité d’informations pour que les utilisateurs aient l’impression d’avoir consommé toute l’actualité. Quartz fait dans le rapide aussi : si vous ne lisez que les titres sans demander plus de précisions, vous arriverez en bas de la conversation qui contient les informations en quelques minutes.

Avoir recours à des services de messagerie pour informer, c’est aussi à la mode. Les éditeurs savent que la messagerie est la fonctionnalité la plus populaire sur smartphone. Ils savent aussi que la part du mobile est de plus en plus importante dans l’audience en ligne des médias. Alors Quartz s’est adapté. Au lieu de lire les informations, de les parcourir, ou de les enregistrer pour plus tard, l’Américain vous propose en quelque sorte d’avoir une conversation avec elles. Une manière de s’inscrire dans la mouvance des nombreux titres de presse qui veulent renouveler leur traitement de l’information grâce à des applications comme Snapchat ou WhatsApp. Le quotidien français Libération avait par exemple utilisé WhatsApp pour envoyer à ses lecteurs les résultats du premier tour des élections régionales de décembre 2015, comme la BBC l’avait fait pour lancer des alertes sur l’évolution du virus Ebola.

Si l’on se place du côté des utilisateurs, l’idée de Quartz est bonne. Elle touche une cible plus jeune, qui a grandi avec les smartphones. Un peu à l’image de Snapchat, l’application associe l’information au ludique. Le doute est en revanche permis sur l’utilité de cette application pour les journalistes. Quartz est en fait un agrégateur de contenu comme un autre, si on oublie la forme. Et dans ce domaine, Twitter et Facebook, pour ne citer qu’eux, ont déjà pris de l’avance.

 

 

 

 

1 Comment

  1. Pingback: Quartz, l’application qui informe par mes...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *