Amérique du Nord

Periscope prend (enfin) son envol sur Twitter

Image CC Anthony Quintano.

L’application de vidéo en direct Periscope, rachetée par Twitter, n’a même pas un an d’existence, et pourtant elle est déjà perçue comme un géant dans son secteur. Sa simplicité d’utilisation ravit la plupart des journalistes. Cette start-up, née en mars dernier, semble avoir toutes les cartes en main pour dicter sa loi cette année dans un marché ultra-concurrentiel. Décryptage.

Les utilisateurs de Periscope en rêvaient, Twitter l’a fait. L’année 2016 commence de la plus belle des manières pour ces « deux amis d’enfance » : grâce au réseau social et son oiseau bleu, l’application de live streaming semble véritablement avoir pris son envol. À ses côtés, elle emporte des internautes qui peuvent désormais lire automatiquement les vidéos de Periscope via leur fil d’actualité Twitter sans avoir besoin d’ouvrir l’application.

Les journalistes ont de nombreux outils à leur portée pour effectuer un live streaming à partir de leur smartphone. De Snapchat à Meerkat en passant par Stringwire, tous les moyens sont bons pour diffuser une vidéo en direct sur les réseaux sociaux. De son côté, Periscope profite d’être rattachée à Twitter pour dominer ce secteur. En effet, les internautes peuvent y visionner des vidéos Periscope (en direct ou en replay) des journalistes situés aux quatre coins de la planète, et ce simplement depuis Twitter. Rappelons cependant que cette fonction n’est pas nouvelle puisqu’elle le permettait déjà pour les Vine, les GIF, mais aussi pour les vidéos de YouTube.

De plus, Periscope est une application entièrement gratuite, disponible sur iOS et sur Android. Mais Twitter a annoncé qu’il serait progressivement étendu sur le reste des plateformes. Pour information, il a acheté cette start-up, le 13 mars dernier, durant le SXSW 2015 pour un montant allant de 50 et 100 millions de dollars américains.

Facile à utiliser : la preuve en images

Par ailleurs, Kayvon Beykpour, le patron de Periscope s’est montré optimiste quant à l’avenir de son application. « Twitter et Periscope vous montrent ce qui se passe à travers le monde… Aujourd’hui, il devient plus facile de voir ce qui se passe, car nous avons intégré la diffusion par Periscope, en temps réel et avec les reprises, directement sur des tweets », explique-t-il.

Enfin, depuis son lancement, on apprend qu’un total de plus de 100 millions de capsules vidéo ont été diffusées via cette application qui nécessite uniquement une connexion à un réseau Internet. Néanmoins, Periscope flirte entre le danger et l’enthousiasme. En effet, la facilité de son utilisation pose de vrais problèmes concernant les droits à l’image, et elle peut très souvent enfreindre la vie privée des gens. Méfiance donc, mais souriez, vous êtes filmés…

1 Comment